dimanche 18 octobre 2015

J'initie le jeu de rôle...


J'espère que vous allez tous très bien, et si ce n'est pas le cas: mangez du chocolats, téléphonez à un ami, prenez un bon bain, lisez-moi et surtout JOUEZ !

Le jeux:
-donne la patate ou permet de sortir les émotions que vous retenez
- développe l'imagination (retrouve l'enfant qui sommeil en toi)
- permet d'expulser des tensions (quand je suis stressée, je fais un peu de jeu, je titille mes perso et voilà je suis un peu mieux !)
- permet de nous évader et de rêver (rien n'est plus porteur que de s'autoriser à rêver)
- permet de mieux vous connaitre vous même
-développe la prise de parole
-vous autorise la spontanéité
- vous autorise la bizarrerie, la méchanceté, la malhonnêteté, la cruauté, le meurtre...tout cela bien sûr en respectant la limite jeu VS vraie vie !
-vous permet de vous projeter dans un personnage qui ne vous ressemble pas et donc d'apprendre de lui et de ses talents (NON, vous n'êtes pas schizo !!)

Bref après cette petite intro-pub sur le jeu de rôle, je voulais partager avec vous une expérience toute nouvelle pour moi: l'initiation au jeu de rôle à ma façon (sans dés ni maître de jeu).

Je m'explique, j'ai initié une amie au jeu de rôle cet aprème. On était chez elle et puis on se demandait ce qu'on pouvait faire et puis elle a lancé "tient et si tu m'apprenais à jouer aux jeux de rôle ?"
Whata ?!! Comme ça tout de suite ? Pourquoi pas.

Ok alors je lui explique: il nous faut un univers/monde, un perso, une circonstance de rencontre et puis c'est parti !
"-Enchanté, Simon !
-Et moi c'est Louis."

Et ainsi de suite. Alors voilà, je voulais partager ses questions ici pour les futurs initiations et initiateurs. Rejoignez nous, on est gentils, on a des cookies.... !! Lol !


Interrogatoi...euh non...interview de Simon, le pervers par Louis, le coincé.


Bonjour Simon, je suis content de vous avoir pour cobaye de cette nouvelle expérience: l'initiation au jeu de rôle. Alors quels sont vos a priori sur le jeu de rôle ?
Bonjour Louis ! Et bien je ne sais pas trop, c'est très flou pour moi ! Quel est le but du jeu ?

Le seul but est de s'amuser !
(regard sceptique) Et comment ça se joue ? Quels sont les règles ?

Il n'y en a pas ! On va créer notre histoire au fur et mesure.
Je ne vois toujours pas. On a pas besoins de matériel ?

Non aucun, on utilisera juste notre parole. C'est un peu comme du théâtre. On créé un perso et on va l'incarner. Puis à certains moments, on va faire de la narration, de la description, des apartés.
Et tous cela est-il réglementé ?

Non on prend la parole quand on veut, de manière spontanée. On est pas chronométrés, on  pas de tours de parole.
Mais comment on fait avancer l'histoire ?

avez-vous remarqué que intervieweur a changé ?

On va chercher une quête ou un but commun à nos perso, au groupe. Pour faire avancer l'histoire ensuite, on va proposer des événements et on décide en commun. Je n'impose jamais.
J'pige toujours pas ! C'est comme Le livre dont vous êtes le héro ou quelque chose du genre ?

Non, on a pas de solutions toutes faites à des situations. Ce n'est pas "si tu prends cet objet, il se passera ça; si tu le casse, il se passera ça; si..." dans le jeu de rôle, on décide ensemble des conséquences d'un événement touchant le groupe. Sinon pour une conséquence mineur, c'est le joueur qui a créé l'objet/l'événement qui applique la conséquence. Il existe une grande part d’improvisation dans le jeu de rôle. Celui qui a une idée la propose ou l'applique directement, donc tu ne te retrouve pas à faire des choix où les conséquences sont pré-déterminées. 
Mais cela ne demande pas d'avoir une grande imagination ? 

On a tous de l'imagination, il suffit juste de s'en servir, de s’entraîner, de s'amuser. Certaines personnes voient ça comme un travail, mais on ne travaille jamais quand on s'amuse ! Tenez, quand vous regardez un documentaire, vous ne vous dites pas que vous travaillez ? Et bien pourtant, à la fin du documentaire vous avez appris des choses. Et bien c'est pareil dans le jeu de rôle avec l'imagination. Pour ma pars, je m'inspire énormément de ce que je lis, je regarde, j'écoute, je vis...Tout est sujet à se retrouver dans le jeu, souvent d'ailleurs de manière inconsciente ! Soudain je trouve une idée, je me dis qu'elle est trop géniale et en fait quelque temps après, je réalise que je viens de calquer mon idée sur un personnage de film !! Finalement, je fais beaucoup de copier-coller, je remanie ensuit à ma sauce, je l'adapte au jeu, et puis hope, une idée !
Donc je peux choisir un perso qui existe déjà et le copier ?

Rien ne t'en empêche, mais je ne l'ai jamais fait. Je ne fais que m'en inspirer, je ne prends jamais un perso tel quel. Quand tu prends un personnage tout fait, il a déjà une personnalité et une essence propre, il est difficile de la retrouver quand tu transplante ce personnage dans un autre univers. De plus, certains traits de personnalité du personnage peuvent être difficile à jouer pour certains joueurs. Tu te retrouve donc confronté à tes propres limites, tu n'es pas satisfait du résultat puisque tu es toujours en comparaison avec le personnage de base, et finalement tu ne t'amuse plus. Dans la même optique, je te conseille de faire un personnage qui te plaît. Tu sera amené à le jouer, donc autant qu'il te plaise ! Même si tu joue un "méchant", il faut qu'il te plaise, qu'il ai du cachet, du pouvoir, du répondant, ou simplement de la classe, il ne faut pas que ton personnage devienne un fardeau...
Et si c'est le cas ?

Tu peux tuer ton perso ou le faire disparaître du jeu et en créer un nouveau. Tu peux aussi modifier ton perso et le faire évoluer pour qu'il te plaise plus. J'aime beaucoup faire des personnages qui ont de base un grand potentiel de d'évolution: ce sont des perso qui sont souvent inhibés, timides, enfermés dans les normes sociales et qui vont progressivement s'émanciper et s'affirmer. J'aime particulièrement ces personnages-là, ils ont une certaine profondeur. Ha, un point important: si vous voulez un personnage qui soit humain, faites lui des défauts, personne n'est parfait ! Sinon si ton personnage ne te convient vraiment plus, que t'arrive pas à le changer, ni à en faire un autre mieux, le jeu peut aussi tomber à l'eau et vous en refaites un autre !
Les jeux peuvent avorter ?

Bien sûr ! Rien n'est moins sûr que ça va marcher ! Quand on commence un jeu, il y a tellement d'éléments susceptibles de le faire planter...il ne faut pas voir ça comme un échec. Je pense qu'il faut savoir rebondir "pourquoi ça n'a pas marché ?" "est-ce que ma manière de jouer étaient en désaccord avec celle des autres joueurs ?" "me suis-je ennuyé ?" "pourquoi ?" "comment j'aurais pu éviter de m'ennuyer ? qu'est ce que j'aurais pu faire pour améliorer mon jeu, ma situation..."
Au final, le plus important est de détecter ce qui a pêché, de dédramatiser et faire un autre jeu. 
Donc avec certaines personne, ça peut ne pas marcher ?

Oui. Comme c'est un jeu très libre, tu peux avoir certains joueurs qui prennent la tête du jeu, qui s'auto-déclare personnage principal, qui imposent des choses aux autres personnages, qui restent fermé sur les idées nouvelles, qui ont du mal à s'adapter...Il faut juste déterminer ce qui va t'empêcher de t'amuser. Ensuite vous pourrez en discuter tranquillement et voir comment améliorer votre façon de jouer ensemble.
Et pour les joueurs inexpérimentés ?

Vous êtes les plus facile à gérer puisque souvent, vous suivez le groupe ! Vous apprenez donc à jouer et ensuite quand vous avez pigé, vous vous permettez plus de libertés. Surtout n'ayez pas peur de vous lâcher !!
J'ai un peu de mal avec le lâcher prise en effet...

Ce n'est pas grave, ça viendra ! Le principal est, je le répète, de s'amuser ! Il n'y a pas de notion de performance en jeu de rôle. Il n'existe aucun concours, compétitions, aucun critères de compétence. Tu joues comme tu veux, avec qui tu es. En effet, une partie de toi resurgit dans tous tes personnages. Ainsi tu apprends aussi à mieux te connaitre à force de jouer. Tu repère une certaine constance dans tes perso. Mais tu va aussi mieux cerner les perso qui te sont facile de jouer et ceux plus difficile. Ensuite c'est à toi de savoir ce que tu veux faire: un perso qui te ressemble, un perso très différent de toi, un perso difficile à jouer, un perso facile à jouer...Enfin le jeu de rôle peut te permettre de t'affranchir des codes sociaux et donc tu peux t'amuser (comme moi) à jouer des personnages désagréables. Dans la vie de tous les jours, impossible de faire une crise comme quand t'était petit, de voler, de se permettre d'être ronchon tous le temps, de se permettre le sadisme voire la cruauté (etc) ! Le jeu permet d’expulser les tensions et les pulsions de manière ludique et toujours en sachant repérer la réalité du jeu.
Donc le jeu de rôle peut avoir un impacte thérapeutique ?

Le jeu de rôle dont je parle n'a pas ce but mais il peut en effet le devenir. Quand tu joues un perso qui te ressemble et qu'il se surpasse là où toi t'aurais du mal, et bien t'en ressort fier. Ça peut t'aider à te surpasser dans la vraie vie tel que tu l'a fait dans le jeu. Ensuite dans tous les perso que tu joues, une partie de toi s'y glisse, un trait de ta personnalité qui reviens souvent. Une fois que tu l'as déterminé, tu repère aussi mieux qui tu es. Cela peut carrément t'aider au quotidien. Ça t'aide à mieux t'affirmer, à savoir t'écouter, à repérer tes valeurs, à repérer les traits forts de ta personnalité de ceux plus discrets et finalement à savoir QUI tu es. 
Je dirais aussi que le jdr t'oblige à la spontanéité. Tu peux dire n'importe quoi et si finalement ça ne te va pas, tu reviens en arrière dans le jeu. Il n'y a pas de conséquence. Le jdr t'aide aussi à l'oral, tu va apprendre à parler dans un groupe de confiance, à exprimer des choses de toi en sécurité.  A révéler ta sensibilité, à pleurer, à rire aux éclats, à crier, à te mettre en colère, à exprimer et grossir tes défauts, à expérimenter des traits de personnalité qui ne t'appartiennent pas aussi. D'ailleurs j'ai remarqué que les groupes de joueurs se sentent plus libre de parler de tout et de n'importe quoi ensemble. Ils ont lâché prise. Il en ressort donc un véritable bien être à jouer et en cela on peut dire que le jeu de rôle peut avoir un impacte thérapeutique même si de base, ce n'est pas son objectif. Je le répète encore, le but du jeu de rôle est de...YEP, heureusement qu'il y en a qui suivent !!
Woua ! 

N'est-ce pas ?! Aller, on joue ?
Ok mais tu me guide alors !

Pas de soucis Simone, aller en voiture ! On pars à l'aventure tout en restant dans ta chambre :) Au fait, ça te dis, on fait tomber une météorite sur le campus ? Moi ça me démange un peu ces derniers temps !
T'a pas plutôt envie de le cramer ?

Ouai t'a raison, c'est pas mal un incendie, on peut dire aussi que la forêt autour crame et qu'il faudra des hélico pour amener de l'eau et sauver les personnes présentes sur le lieu de l'accident. On serait dans l’hélico et on nous emmènerait à Paris dans une grande clinique ?
Ouai carrément ! Sauf que là, je revoie mon ex qui est infirmière ! Et puis elle me donne une lettre qu'elle n'avait jamais osé me donner. Ce serait la lettre d'un de mes parents décédé avant ma naissance et qui contiendrait une pu**** de révélation !

Ok maintenant on le joue !
"Hé Simon, regarde, le ciel, on ne voit plus le soleil ! Pourtant on ne nous avait pas prédit une éclipse..."
"Attend...C'est pas une éclipse...UNE METEORITE !"

............................................................................................................................................................................................................................................................................................


Louis, le coincé

ET mais attend, c'est MON blog, ok ?! Alors c'est MOI qui signe !

Mais c'est moi qui ai fait l'article...

Oui mais c'est MOI qui ai bien voulu te publier, mon petit Louis, donc c'est mon nom qui clôture l'article, d'abord ! (non mais l'autre ! En plus son nom il est pourri. C'est quoi ce blason "le coincé", pfff !)
Donc Louis, on le barre Louis, le coincé, voilà, et JE finis. 

Ok (de toute façon j'ai pas trop le choix...aller, bises les lecteurs)

Frotine, qui s'y frotte s'y pique, n'est-ce pas Louis !





Aucun commentaire:

Publier un commentaire